Le blog de Philippe Baumel

PRESIDENTIELLES : Philippe Baumel, Jérome Durain, Edith Gueugneau, Christophe Sirugue et Cécile Untermaier appellent à voter pour Benoît Hamon

Le 23 avril votons pour !

Notre pays doit aujourd’hui relever des défis immenses, sociaux, économiques, écologiques et démocratiques.

A ces défis s’ajoutent les menaces terroristes présentes au quotidien en France comme en Europe et la montée inquiétante de toutes les formes de populismes ou de nationalismes.

Dans ce climat anxiogène, les affaires et l’irresponsabilité de certains candidats à l’élection présidentielle menacent notre pacte Républicain. La haine, le repli sur soi, le « dégagisme » s’installent dans notre pays comme des réponses souhaitées par un nombre croissant de citoyennes et de citoyens.

L’élection présidentielle qui doit être l’occasion d’un grand débat démocratique, d’une confrontation des projets et des idées pour l’avenir de notre pays a été prise en tenaille entre les affaires des uns et l’opportunisme électoral de certains.

La lutte contre le chômage, le combat pour le pouvoir d’achat, l’accès aux soins et à la santé, les nouveaux défis économiques, la transition écologique, ou encore la rénovation démocratique et institutionnelle, ont été relégués au second plan.

Dans ce moment de trouble et d’incertitude, nous avons besoin de solidité et de cohérence dans le programme bien sûr, mais également d’un homme d’état sincère et moral pour le défendre et le mettre en œuvre demain.

La gauche doit se faire entendre car, face au programme de casse des services publics de la droite et au projet de division nationale et de repli sur soi de l’extrême droite, elle est la seule à porter une vision progressiste de la société ; Cette gauche de convictions et de combats, qui a rendu possibles tant d’avancées et de progrès sociaux.

A quelques jours de ce scrutin décisif pour l’avenir de notre pays il est temps de voter, non plus par défaut, ou de voter contre, mais bien de voter pour ! Voter pour des propositions fortes sur le travail, l’économie, la justice sociale, la solidarité, l’équité territoriale, la transition écologique, l’Europe et la refondation démocratique. Voter pour une gauche de transformation fidèle à ses valeurs.

- Pour une refondation institutionnelle : nos institutions sont à bout de souffle. Il faut changer de République pour redonner confiance aux français. Cela induit une nouvelle constitution qui par son fonctionnement et sa transparence répondront aux volontés des citoyens d’être plus associés et de pouvoir mieux contrôler notre avenir commun via le droit de révocation du Président, la limitation du 49.3, la reconnaissance du vote blanc, la limitation du cumul dans le temps.

- Pour une refondation écologique : notre planète est notre patrimoine commun. Nous devons engager une transition écologique plus rapide, atteindre 50% d’énergies renouvelables dès 2025, engager un plan massif d’investissement dans la rénovation énergétique des logements, interdire les perturbateurs endocriniens et réduire progressivement la part du diesel. Nous devons réduire les pesticides dangereux et favoriser une agro-écologie respectueuse des terroirs et des agriculteurs.

- Pour une refondation économique : Avec Benoît Hamon, nous modulerons l’impôt sur les sociétés en fonction du réinvestissement des bénéfices dans l’appareil productif. Nous défendrons l’industrie. Le revenu universel permettra aux travailleurs modestes de gagner vraiment plus, à ceux qui veulent se former de subvenir à leurs besoins, aux plus fragiles de regarder l’avenir sans inquiétude et sans se sentir stigmatisés : nous voulons dépasser l’opposition entre ceux qui ont un travail et ce qui n’en ont pas en relevant le niveau de vie des classes populaires et moyennes.

- Pour une refondation de l’Europe : seuls nous ne pouvons rien, associés dans l’austérité, nous nous affaiblissons. L’Union européenne ne peut plus continuer ainsi. La défense européenne est une urgence, un processus de convergence sociale est indispensable. « A travail égal, salaire égal » : avec Benoît Hamon, nous défendons un salaire minimum par pays à hauteur de 60% du salaire moyen et la révision de la directive sur les travailleurs détachés. Un moratoire sur le Pacte de stabilité, la modification des règles de Dublin sur le droit d’asile ou la fluidité des relations transfrontalières redonneront du sens à l’Europe, qui ne doit pas être simplement celles des marchandises, mais celles des hommes et des femmes.

Forte de nombreux atouts, écoutée et respectée dans le monde, la France a besoin d’un cap, de convictions fortes et humanistes. Benoît Hamon propose ce chemin vers une France plus juste et plus solidaire.

Pour rester fidèle au socialisme pour faire vivre les idéaux d’égalité, de liberté et de fraternité, le seul vote utile le 23 avril prochain c’est Benoit Hamon.

Philippe BAUMEL
Député de Saône-et-Loire

Jérôme DURAIN
Sénateur de Saône-et-Loire

Edith GUEUGNEAU
Députée de Saône-et-Loire

Christophe SIRUGUE
Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances chargé de l’Industrie, du Numérique et de l’Innovation

Cécile UNTERMAIER
Députée de Saône-et-Loire


Article rédigé le 21 avril 2017